Logo_College_Elhuyar

Sonnerie du collège et l’histoire du Rock – Année scolaire 2018-2019

Depuis que nous avons changé de système de sonnerie du collège, il y a trois ans, sonnerie qui nous sert de repères pour les changement de cours, pour les récréations, le début et la fin de la journée, nous avons la possibilité d’en modifier la mélodie. Mais nous ne l’avons jamais fait.
Pour la 2e année consécutive, nous avons décidé de le faire.
Toutes les semaines, nos journées seront rythmées par des extraits de musique rock de l’origine à nos jours.
Pourquoi le rock ? Ce style n’est pas forcément étudié en classe car le programme de musique doit remonter aux origines de celle-ci et c’est un domaine très vaste.
Le rock vient du blues comme les musiques actuelles qui découlent de ses différents courants et qui tiennent compte des nouvelles technologies.
On s’aide pour cela du livre écrit par Gilles Verlant et Thomas Caussé « La discothèque parfaite de l’Odyssée du rock » paru en novembre 2006 chez HC.
Chaque semaine, on vous présentera une chanson de l’histoire du rock dans l’ordre chronologique, une fiche sur l’artiste et tout sera en ligne sur le site du collège avec la playlist qui s’enrichira progressivement.
Bonne écoute.

Les élèves du dispositif Ulis.

Lien vers les articles et sonneries de l’année scolaire 2017-2018 : Histoire du rock : Année scolaire 2017-2018

A compter du lundi 20 mai

The Cure (1976-…)

The Cure est un groupe de rock britannique de l’Ouest de l’Angleterre. Formé en 1976, le groupe comprend actuellement Robert Smith, Roger O’Donnell aux claviers, Simon Gallup à la basse, Reeves Gabrels à la guitare et Jason Cooper à la batterie. Robert Smith est le chanteur et le guitariste, le parolier et le principal compositeur. The Cure fait partie du courant New wave, style musical qui mélange sonorités électroniques et punck, rock ou pop.

Titre du morceau : In Between Days

Date d’enregistrement : 1985

Studio d’enregistrement : Fiction Records – Londres

Producteur : Chris Thomas

Auteur/Compositeur: Robert smith, Dave Allen

Paroles :

Yesterday I got so old
Hier j’ai tellement vieilli
I felt like I could die
C’était comme si je pouvais mourir
Yesterday I got so old
Hier j’ai tellement vieilli
It made me want to cry
Ca m’a donné envie de pleurer
Go on go on
Eloigne toi
Just walk away
Continue continue
Your choice is made
Ton choix est fait
Go on go on
Continue continue
And disappear
Et disparaît
Go on go on
Continue continue
Away from here
Loin d’ici

And I know I was wrong
Et je sais que j’avais torf
When I said it was true
Quand j’ai dis que c’était vrai
That it couldn’t be me and be her
Que cela ne pouvait être moi et elle
Inbetween without you
Entre nous deux sans toi
Without you
Sans toi

Yesterday I got so scared
Hier j’ai eu si peur
I shivered like a child
J’ai grelotté comme un enfant
Yesterday away from you
Hier loin de toi
It froze me deep inside
Ca ma pétrifié
Come back come back
Reviens reviens
Don’t walk away
Ne t’en vas pas
Come back come back
Reviens reviens
Come back today
Reviens aujourd’hui
Come back come back
Reviens reviens
Why can’t you see
Pourquoi ne vois tu pas ?
Come back come back
Reviens reviens
Come back to me
Reviens moi

And I know I was wrong
Et je sais que j’avais torf
When I said it was true
Quand j’ai dis que c’était vrai
That it couldn’t be me and be her
Que cela ne pouvait être moi et elle
Inbetween without you
Entre nous deux sans toi
Without you
Sans toi

The Head on the Door est le sixième album studio du groupe The Cure. Il permet au groupe de rencontrer un succès de masse dans le monde entier. Robert Smith a écrit et composé seul l’intégralité des chansons.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 13 mai

The Pretenders (1978-…)

The Pretenders est un groupe de rock américain formé par Chrissie Hynde, auteure, compositrice et interprète. Le groupe, à l’origine est composé de trois musiciens anglais : le bassiste Pete Farndon, le guitariste James Honeyman Scott et le batteur Martin Chambers car la chanteuse s’est installée à Londres. Le groupe est plusieurs fois restructuré après les morts de Honeyman-Scott et Farndon à cause de la drogue, et seule Chrissie Hynde et Martin Chambers restent du groupe d’origine.

Titre du morceau : In The Middle Of The Road

Date d’enregistrement : 1984

Studio d’enregistrement : Factory Records

Producteur : Chris Thomas

Auteur/Compositeur : Chrissie Hynde

Paroles :

The middle of the road is trying to find me
Le milieu de la route essaie de me trouver
I’m standing in the middle of life with my plans behind me
Je me tiens au milieu de ma vie avec des projets derrière moi
Well I got a smile for everyone I meet
Bien j’ai un sourire pour chaque personne que je croise
As long as you don’t try dragging my bay
Tant que vous n’essayez pas de draguer ma baie
Or dropping the bomb on my street
Ou de faire tomber une bombe dans ma rue

Now come on baby
Maintenant viens chéri
Get in the road
Viens sur la route
Oh come on now
Oh viens à présent
In the middle of the road, yeah
Au milieu de la route, ouais
In the middle of the road you see the darndest things

À mi-chemin tu vois les plus foutus jours
Like fat guys driving ’round in jeeps through the city

Comme ces gros mecs roulant à travers la ville en jeep

Wearing big diamond rings and silk suits
Portant de grosses bagues de diamants et des costumes en soie
Past corrugated tin shacks full up with kids
Près de baraques en tôle ondulée pleines d’enfants
Oh man I don’t mean a hampstead nursery
Oh mec, je ne veux pas dire une garderie de Hampstead
When you own a big chunk of the bloody third world
Lorsque vous possédez une grosse part du tiers monde ensanglanté
The babies just come with the scenery
Les bébés viennent seulement avec le décor

Oh come on baby
Oh viens chéri
Get in the road
Viens sur la route
Oh come on now
Oh viens à présent
In the middle of the road, yeah
Au milieu de la route, ouais

One…two…three…four…
Un… deux… trois… quatre


The middle of the road is no private cul-de-sac

Le milieu de la route n’est pas un cul-de-sac privé
I can’t get from the cab to the curb
Je ne peux pas aller du taxi au trottoir
Without some little jerk on my back
Sans un petit crétin sur mon dos
Don’t harass me, can’t you tell
Ne m’harcelez pas, je ne peux pas vous dire
I’m going home, I’m tired as hell
Je vais à la maison, je suis sacrément fatiguée
I’m not the cat I used to be
Je ne suis pas la chatte que j’étais
I got a kid, I’m thirty-three
J’ai un enfant, j’ai trente-trois ans

Baby, get in the road
Chéri, viens dans la rue
Come on now
Viens maintenant
In the middle of the road
Au milieu de la route
Yeah

Chrissie Hynde traduit dans cette chanson des observations qu’elle a pu faire entre richesse et pauvreté. Elle habitait dans des squats de la banlieue de Londres avant de se faire remarquer par sa musique.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

 

A compter du lundi 6 mai

New order (1980-…)

New Order est un groupe de New Wave britannique de Manchester qui prend la suite de Joy Division après le suicide de son chanteur. Le groupe comprend Bernard Sumner (dit Barney ou encore, dans Joy Division, Bernard Albrecht ou Bernard Dicken) au chant, à la guitare et aux claviers, Peter Hook (dit Hooky) à la basse et Stephen Morris à la batterie. Gillian Gilbert, la compagne de Stephen Morris, rejoint les trois anciens de Joy Division dès le tout début des années 1980, aux claviers.

Titre du morceau : Blue Monday

Date d’enregistrement : 1983

Studio d’enregistrement : Factory Records

Producteur : New Order

Auteur/Compositeur: New Order

Paroles :

How does it feel
Qu’est-ce que ça fait
To treat me like you do
De me traiter comme tu le fais
When you’ve laid your hands upon me
Quand tu as étendu tes bras sur moi
And told me who you are
Et m’as dit qui tu étais

I thought I was mistaken
Je pensais m’être trompé
I thought I heard your words
Je pensais avoir entendu tes mots
Tell me how do I feel
Dis moi comment je me sens
Tell me now how do I feel
Dis moi maintenant comment je me sens

Those who came before me
Ceux qui sont venus avant moi
Lived through their vocations
Ont vécu au travers de leurs vocations
From the past until completion
Du passé jusqu’à la complétion
They will turn away no more
Ils ne renverront plus

And I still find it so hard
Et je trouve toujours ça aussi dur
To say what I need to say
De dire ce que j’ai besoin de dire
But I’m quite sure that you’ll tell me
Mais je suis presque sûr que tu me diras
Just how I should feel today
Juste comment je devrais me sentir aujourd’hui

I see a ship in the harbor
Je vois un bateau dans le port
I can and shall obey
Je peux et j’obéirai
But if it wasn’t for your misfortunes
Mais si ce n’était pas pour tes infortunes
I’d be a heavenly person today
Je serais une personne divine aujourd’hui

And I thought I was mistaken
Et je pensais m’être trompé
And I thought I heard you speak
Et je pensais t’avoir entendu parler
Tell me how do I feel
Dis moi comment je me sens
Tell me now how should I feel
Dis moi maintenant comment je devrais me sentir

Now I stand here waiting
Maintenant je reste ici à attendre

I thought I told you to leave me
Je pensais t’avoir dit de me laisser
While I walked down to the beach
Pendant que je marchais vers la plage
Tell me how does it feel
Dis moi ce que ça fait
When your heart grows cold
Quand ton coeur se refroidit

En savoir plus sur https://www.lacoccinelle.net/257440.html#TIREiJZbKKwt5fMd.99

Le maxi 45 tours sorti en mars 1983 est le plus vendu de l’histoire de l’industrie musicale. L’album se démarque de ce que pouvait produire Joy Division en utilisant massivement les claviers. Ce titre annonce la vague house et techno qui arriveront ensuite.

Chanson en intégralité :

extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 29 avril

Nena (1983-…)

Gabriele Susanne Kerner dite Nena est une auteur compositrice interprète et actrice allemande née le 24 mars1960 à Hagen. Elle forme avec son compagnon le groupe Nena résidant à Berlin Ouest en 1981. 99 Luftballons devient un succès international.

Titre du morceau :99 Luftballons

Date d’enregistrement : 1983

Studio d’enregistrement : Spliff Studio West Berlin

Producteur : Reinhold Heid / Manfred Praeker

Auteur/Compositeur: Carlo Karges / Uwe Fahrenkrog-Petersen

Paroles :

Hast du etwas Zeit für mich
Si tu as un peu de temps pour moi
Dann singe ich ein Lied für dich
Alors je te chanterais une chanson
Von neun und neunzig Luftballons
Sur 99 ballons
Auf ihrem Weg zum Horizont
En route pour l’horizon
Denkst du vielleicht g’rad an mich
Si peut-etre tu penses à moi
Dann singe ich ein Lied fur dich
Alors je te chanterais une chanson
Von neun und neunzig Luftballons
Sur 99 ballons
Und das sowas von sowas kommt
Et comment ceci a pu arriver à cause d’une telle chose

Neun und neunzig Luftballons
99 ballons
Auf ihrem Weg zum horizont
En route vers ton horizon
Hielt man für UFOs aus dem All
On les prenait pour des ovnis venant de l’espace
Darum schickte ein General
C’est pour cela qu’un général a envoyé
Eine Fliegerstaffel hinterher
Une escadrille d’avions à leur trousse
Alarm zu geben, wenn’s so war
C’était pour donner l’alarme s’il a fait ça
Dabei war’n da am Horizont
Et pourtant, il n’y avait là à l’horizon
Nur neun und neunzig Luftballons
Que 99 ballons

Neun und neunzig Düsenflieger
99 pilotes d’avions à réaction
Jeder war ein grosser Krieger
Chacun d’entre eux était un grand guerrier
Hielten sich für Captain Kirk
Ils se prenaient pour le capitaine Kirk
Das gab ein grosses Feuerwerk
Cela a donné un grand feu d’artifice
Die Nachbarn haben nichts gerafft
Les voisins n’ont rien capté
Und fühlten sich gleich angemacht
Et se sentaient tout de suite provoqués
Dabei schoss man am Horizont
Et pourtant on a tiré à l’horizon
Auf neun und neunzig Luftballons
Sur 99 ballons

Neun und neunzig Kriegsminister
99 ministres de la guerre
Streichholz und Benzinkanister
L’ allumette et le jerrican d’essence
Hielten sich für schlaue Leute
Se prenaient pour des gens malins
Witterten schon fette Beute
Ils flairaient un gros butin
Riefen : Krieg und wollten Macht
Ils criaient : la guerre et voulaient le pouvoir
Mann, wer hätte das gedacht
Mais qui aurait pu pensé cela
Dass es einmal soweit kommt
Qu’on en arrive là un jour
Wegen 99 Luftballons
A cause de 99 ballons

Neun und neunzig jahre Krieg
99 années de guerre
Liessen keinen platz für Sieger
N’avais meme pas laissé de place pour les vainqueurs
Kriegsminister gibt’s nicht mehr
Des ministres de la guerre, il n’y en avait plus aucun
Und auch keine Düsenflieger
Et aussi plus d’avions à réaction
Heute zieh ich meine Runden
Aujourd’hui je fais mes rondes
Seh’ die welt in Trümmern liegen
Je vois que le monde est en ruine
Hab’ ‘nen Luftballon gefunden
J’ai trouvé un ballon
Denk’ an dich und lass’ ihn fliegen
Je pense à toi et je le laisse s’envoler

Cette chanson parle de 99 ballons que des autorités, les prenant pour une attaque aérienne, ont détruit : cela déclenche par la suite une guerre mondiale. Elle a été écrite en pleine période d’intensification de la course aux armements en pleine guerre froide.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 8 avril

Zirkorrika (novembre 2016)

Musique: Xabier Zabala
Paroles: Uxue Alberdi

Chant:
Izaro
Oihana Fernandez
Jurgi Ekiza
Miren Narbaiza
Petti

Jarauta 69

Txindatak: Mingüi Salaberri
Tube: Fredi Larreta
Tronbone: Javier Arrieta
Bonbardinoa: Mintxo Garaikoetxea
Tronpette: Roberto Ezker
Saxophone: Fernando Lacunza

Oreka TX

Txalaparta: Harkaitz Mtnez de San Vicente eta Mikel Ugarte
Trompette soliste: Javi Perez
Acordéon et saxophone: Xabier Zabala
Alboka, ttun-ttun et bonboa: Harkaitz Mtnez de San Vicente

Enregistrement, mixage: Kaki Arkarazo

Direction: Harkaitz Mtnez de San Vicente

Korrika :

La Korrika est une course-relais qui parcourt le Pays Basque durant 11 jours et 10 nuits sans interruption. Elle est organisée par AEK, la coordination des cours de basque aux adultes et a un double objectif : d’une part étendre et renforcer la mobilisation des habitants du Pays Basque en faveur de la langue basque et d’autre part, collecter les fonds nécessaires au développement des centres d’apprentissage de la langue aux adultes.

Depuis la 1ère édition qui traversa le Pays Basque d’Oñati à Bilbo en 1980, la Korrika est devenue l’une des manifestations populaires les plus importantes en faveur de la langue basque par le nombre de personnes qui y participent. 20 Korrika se sont déroulées en 39 ans et le 4 avril 2019 une nouvelle édition démarrera pour parcourir plus de 2000 kilomètres sur 11 jours sans interruption.

Durant la course les coureurs portent un témoin transmis de main en main à chaque kilomètre, à l’intérieur duquel se trouve un message rendu public àl’arrivée.

La participation estimée à plusieurs centaines de milliers de personnes lors des éditions précédentes est en augmentation régulière. L’engouement suscité par la Korrika démontre l’ampleur
de l’engagement de la société du Pays Basque pour la ré-appropriation et le re-développement de sa langue. Des milliers de personnes prennent part à la préparation de la Korrika dans les quartiers, villes ou villages, ainsi qu’à l’organisation des centaines de fêtes et autres rendez-vous culturels qui la précèdent ou émaillent son parcours.

Paroles :

Hizkuntzaren malabaristak,
akrobatak, trapezistak,
herri honen ilusionistak…
bidera atera gara,
mundura atera gara,
herriz herri igaroko gara!

Bat, izan bat, egin bat,
Bat zuk eta bat nik, bat, denok bat,
bat eta batzuk gara,
hona-hara,
euskara bat, mundu bat.

Bi urteko ekilibristak,
su-irensle optimistak,
jaiotzetik ilusionistak…
bidera atera gara,
Korrika atera gara,
herriz herri igaroko gara!

Atso-agure kontortsionistak,
pailazoak, eskapistak,
euripean ilusionistak…
bidera atera gara,
mundura atera gara,
herriz herri igaroko gara!

Bat, izan bat, egin bat…

Ahots kordan funanbulistak,
fakirrak ta alkimistak,
ofizioz ilusionistak…
bidera atera gara,
Korrika atera gara,
herriz herri igaroko gara!

Bizirauten espezialistak,
bi buruko aktibistak,
bihotzaren ilusionistak…
bidera atera gara,
herriz herri ibiliko gara!’

Bat, izan bat, egin bat…

Paroles :

Les jongleurs de la langue
Les acrobates, les trapézistes
Les illusionnistes de ce pays…
sommes sortis sur la route
sommes sortis dans le monde
Nous promènerons de ville en ville !

Un, sois un, fais un
Un toi, et un moi, un, fais un
Nous sommes un et plusieurs
d’ici, de là,
une langue basque, un monde.

Les équilibristes de deux ans
Les avaleurs de feu optimistes
Les illusionnistes de naissance
sommes sortis sur la route
sommes sortis dans le monde
Nous promènerons de ville en ville !

Les vieilles personnes contorsionnistes
Les clowns
Les illusionnistes sous la pluie
sommes sortis sur la route
sommes sortis dans le monde
Nous promènerons de ville en ville

Un, sois un, fais un…

Les funambules de la cordes vocale
Les fakirs, les alchimistes
Les illusionnistes de métier,
sommes sortis sur la route
sommes sortis dans le monde
Nous promènerons de ville en ville

Les spécialistes qui survivent
Les activistes à deux têtes,
Les illusionnistes du cœur
sommes sortis sur la route
sommes sortis dans le monde
Nous promènerons de ville en ville !

Un, sois un, fais un …

Musique :

A compter du lundi 1er avril

ZZ Top (1969-…)

ZZ Top est un groupe de blues rock originaire du Texas aux États-Unis. Il est composé de Billy Gibbons à la guitare et au chant, de Dusty Hill à la basse et au chant et de Frank Beard à la batterie.

Titre du morceau : Gimme All Your Lovin

Date d’enregistrement : 1982

Studio d’enregistrement : Ardent Studio

Producteur : Bill Ham

Auteur/Compositeur: ZZ Top

Paroles :

Gimme All Your Lov

in’
(
Donne-moi Tout Ton Amour)

I got to have a shot of what you got is oh so sweet.
Il faut que je goûte à ce que tu as, qui est *mmm* si doux.
You got to make it hot, like a boomerang I need a repeat,
Tu dois le rendre chaud ; tel un boomerang j’ai besoin de repetition,

Gimme all your lovin’, all your hugs and kisses too,
Donne moi tout ton amour, toutes tes étreintes et puis aussi tes baisers,
Gimme all your lovin’, don’t let up until we’re through,
Donne moi tout ton amour, ne t’arrête pas jusqu’à ce que nous traversons.

You got to whip it up and hit me like a ton of lead,
Il te faut l’attiser, et me frapper comme une tonne de plomb,
If I blow my top will you let it go to your head
Si je pique une crise, le laisseras tu atteindre ta tête ?

You got to move it up and use it like a screwball would.
Tu dois le faire monter et l’utiliser comme le ferait un cinglé
You got to pack it up, work it like a new boy should.
Tu dois le ranger, le travailler comme le ferait un petit garçon

Dans le groupe, il y a 2 guitaristes avec une très longue barbe. Par contre, le batteur Franck Beard qui signifie « barbe » en anglais, lui ne porte qu’une moustache.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 25 mars

U2 (1976-…)

U2 est un groupe de rock irlandais originaire de Dublin. Il est formé par Bono au chant, The Edge à la guitare, Adam Clayton à la basse et Larry Mullen à la batterie. U2 a été classé à la vingtième place sur les cent meilleurs artistes de tous les temps par le magasine Rolling Stone. Depuis les années 80, le groupe défend la cause des droits de l’homme.

Titre du morceau : I Will Follow

Date d’enregistrement : octobre 1980

Studio d’enregistrement : Studio Windmill Lane – Dublin

Producteur : Steve Lillywhite

Auteur/Compositeur: Bono / U2

Paroles :

I was on the outside when you said
J’étais à l’extérieur quand tu as dit
You needed me
Que tu avais besoin de moi
I was looking at myself
Je me regardais
I was blind, I could not see.
J’étais aveugle, je ne pouvais pas voir

A boy tries hard to be a man
Un garçon essaye de toutes ses forces d’être un homme
His mother takes him by the hand
Sa mère le prend par la main
If he stops to think, he starts to cry
S’il s’arrête pour penser il se met à pleurer
Oh why ?
Oh pourquoi ?

[Chorus]
[Refrain]
If you walk away, walk away
Si tu t’en vas, t’en vas
I walk away, walk away
Je m’en vais, m’en vais. .
I will follow.
Je suivrai
If you walk away, walk away
Si tu t’en vas, t’en vas
I walk away, walk away
Je m’en vais, m’en vais…
I will follow.
Je suivrai
I will follow.
Je suivrai

I was on the inside
J’étais à l’intérieur
When they pulled the four walls down
Quand ils ont abattu les quatre murs
I was looking through the window
Je regardais par la fenêtre
I was lost, I am found.
J’étais perdu, je me suis retrouvé

Your eyes make a circle
Tes yeux forment un cercle
I see you when I go in there
Je te vois quand j’y vais
Your eyes, your eyes
Tes yeux, tes yeux
Your eyes, your eyes.
Tes yeux, tes yeux

I will follow… . (x4)
Je suivrai… .

Boy est le premier album studio du groupe irlandais. C’est un disque entre rock, pop et new-wave. Ils y parlent de la jeunesse, de l’adolescence et de la mort.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 18 mars

RENAUD (1952-…)

Renaud est l’auteur compositeur français le plus connu de la chanson française. Ses chansons abordent des thèmes aussi bien légers que graves, faisant alterner humour, émotion, critique sociale et politique. Il a été acteur dans un film adapté de Germinal par Claude Berri.

Titre du morceau : Marche A l’Ombre

Date d’enregistrement : décembre 1979

Studio d’enregistrement : Polydor

Producteur :Renaud

Auteur/Compositeur: Renaud

Paroles :

Quand l’baba-cool cradoque
est sorti d’son bus Volkswagen
qu’il avait garé comme une loque
devant mon rade,
j’ai dit à Bob qu’était au flipp :
Viens voir le mariole qui s’ramène,
vise la dégaine,
quelle rigolade !
Patchouli-Pataugas, le Guide du Routard dans la poche,
Aré-Krishna à mort, ch’veux au henné, oreilles percées,
tu vas voir qu’à tous les coups
y va nous taper cent balles
pour s’barrer à Katmandou,
ou au Népal.

Avant qu’il ait pu dire un mot,
j’ai chopé l’mec par l’paletot
et j’ui ai dit : Toi tu m’fous les glandes,
pi t’as rien à foutre dans mon monde,
arrache-toi d’là, t’es pas d’ma bande
casse-toi, tu pues, et marche à l’ombre !

Une p’tite bourgeoise bêcheuse,
maquillée comme un carré d’as,
a débarqué dans mon gastos,
un peu plus tard.
J’ai dit à Bob qu’était au flipp :
Reluques la tronche à la pouffiasse,
vise la culasse
et les nibards !
Collants léopard, homologués chez SPA,
Monoï et Shalimar, futal en skaï comme Travolta
qu’est-ce qu’elle vient nous frimer la tête ?
Non, mais elle s’croit au Palace !
J’peux pas saquer les starlettes
ni les blondasses.

Avant qu’elle ait bu son cognac
je l’ai chopée par le colback,

et j’ui ai dit : Toi, tu m’fous les glandes,
pi t’as rien à foutre dans mon monde,
arrache-toi d’là, t’es pas d’ma bande
casse-toi, tu pues, et marche à l’ombre !
casse-toi, tu pues, et marche à l’ombre !

Un p’tit rocky barjo,
le genre qui s’est gouré d’trottoir,
est v’nu jouer les Marlon Brando
dans mon saloon.
J’ai dit à Bob qu’avait fait tilt :
Arrête, j’ai peur, c’t’un blouson noir !
J’veux pas d’histoires
avec ce clown.
Derrière ses pauvres Raybanes, j’vois pas ses yeux,
et ça m’énerve,
si ça s’trouve y m’regarde, faut qu’il arrête

sinon j’le crève !
Non mais, qu’est-ce que c’est qu’ce mec
qui vient user mon comptoir ?
L’a qu’a r’tourner chez les Grecs,
se faire voir !

Avant qu’il ait bu son Viandox
je l’ai chopé contre l’juke-box
et j’ui ai dit : Toi, tu m’fous les glandes,
pi t’as rien à foutre dans mon monde,
arrache-toi d’là, t’es pas d’ma bande,
casse-toi, tu pues, et marche à l’ombre !

Pi j’me suis fait un punk qu’avait pas oublié d’être moche,
pi un intellectuel en loden genre Nouvel Obs’.
Quand Bob a massacré l’flipper
on avait plus une tune en poche,

j’ai réfléchi et je m’suis dit :
c’est vrai que j’suis épais comme un sandwich-SNCF
Et que d’main j’peux tomber sur un balèze
Qui m’casse la tête.
Si ce mec-là me fait la peau
et que j’crève la gueule sur l’comptoir
si la Mort me paye l’apéro
d’un air vicelard,

avant qu’elle m’emmène voir là-haut
si y’a du monde dans les bistrots,
j’lui dirai : Toi, tu m’fous les glandes
pi t’as rien à foutre dans mon monde.
Arrache-toi d’là, t’es pas d’ma bande,
casse-toi, tu pues, et marche à l’ombre !

Cette chanson humoristique de Renaud utilise énormément de mots d’argot, des mots du langage familier.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 11 mars

THE BLUES BROTHERS (1977-1986 / 2008)

The Blues Brothers est le nom d’un groupe de blues composé des comédiens Dan Aykroyd et John Belushi et de quelques-uns des plus grands musiciens de la musique soul. C’est également le titre d’un film sorti en 1980, racontant l’histoire fictive de ce groupe.

Titre du morceau : Everybody Needs Somebody To Love

Date d’enregistrement : 1980

Studio d’enregistrement : Atlantic Records

Producteur : Universal Pictures

Auteur/Compositeur: Jerry Wexler, Bert Berns, Solomon Burke

Paroles :

We’re so glad to see so many of you lovely people here tonight, and we would especially like to welcome all the representatives of Illinois’ Law Enforcement Community who have chosen to join us here in the Palace Hotel Ballroom at this time. We do sincerely hope you’ll all enjoy the show, and please remember people, that no matter who you are, and what you do to live, thrive and survive, there are still some things that make us all the same. You, me, them, everybody, everybody.
On est vraiment heureux de voir autant de gens souriants ici ce soir, et nous voudrions tout particulièrement saluer les représentants des forces de l’ordre de l’Illinois qui ont décidé de nous rejoindre ici au Palace Hotel Ballroom. Nous espérons sincèrment que vous apprécierez le concert, et surtout n’oubliez pas que, qui que vous soyez, et quoi que vous fassiez pour gagner votre vie, tenir le coup et survivre, il y a toujours quelque chose que nous avons avons tous en commun. Vous, moi, eux, tout le monde, tout le monde

Everybody needs somebody
Tout le monde a besoin de quelqu’un
Everybody needs somebody to love
Tout le monde a besoin d’aimer quelqu’un
Someone to love (Someone to love)
D’aimer quelqu’un (d’aimer quelqu’un)
Sweetheart to miss (Sweetheart to miss)
Un coeur tendre qui nous manque (un coeur tendre qui nous manque)
Sugar to kiss (Sugar to kiss)
Une chérie à embrasser (une chérie à embrasser)
I need you, you, you
J’ai besoin de toi, toi, toi
I need you, you, you
J’ai besoin de toi, toi, toi
I need you, you, you in the morning
J’ai besoin de toi, toi, toi le matin
I need you, you, you when my soul’s on fire
J’ai besoin de toi, toi, toi quand mon ame est en feu

Sometimes I feel, I feel a little sad inside
Des fois je me sens, je me sens un peu triste
When my baby mistreats me, I never never have a place to hide, I need you !
Quand mon bébé me fait du mal, et que je n’ai nulle part où aller, j’ai besoin de toi !

Sometimes I feel, I feel a little sad inside
Des fois je me sens, je me sens un peu triste,
When my baby mistreats me, I never never have a place to hide, I need you, you, you !
Quand mon bébé me fait du mal, et que je n’ai nulle part où aller, j’ai besoin de toi, toi, toi !

I need you, you, you !
J’ai besoin de toi, toi, toi !
I need you, you, you !
J’ai besoin de toi, toi, toi !
I need you, you, you !
J’ai besoin de toi, toi, toi !

You know people when you do find somebody, hold that woman, hold that man, love him, hold him, squeeze her, please her, hold, squeeze and please that person, give ’em all your love, signify your feelings with every gentle caress, because it’s so important to have the special somebody to hold, kiss, miss, squeeze, and please.
Ecoutez-moi bien, quand vous trouverez l’amour de votre vie, prenez dans vos bras cette femme ou cet homme, aimez-le, prenez-le dans vos bras, serrez-la, faites-lui plaisir, prenez dans vos bras, serrez et faites plaisir à cette personne, donnez-lui tout votre amour, montrez-lui vos sentiments à chacune de vos caresses, parce que c’est vraiment important d’avoir quelqu’un à prendre dans ses bras, embrasser, désirer, serrer et faire plaisir

Everybody needs somebody
Tout le monde a besoin de quelqu’un
Everybody needs somebody to love
Tout le monde à besoin d’aimer quelqu’un
Someone to love (Someone to love)
Quelqu’un à aimer (quelqu’un à aimer)
Sweetheart to miss (Sweetheart to miss)
Un coeur tendre qui nous manque (un coeur tendre qui nous manque)
Sugar to kiss (Sugar to kiss)
Une chérie à embrasser (une chérie à embrasser)

I need you, you, you
J’ai besoin de toi, toi, toi
I need you, you, you
J’ai besoin de toi, toi, toi
I need you, you, you in the morning
J’ai besoin de toi, toi, toi le matin
I need you, you, you when my soul’s on fire
J’ai besoin de toi, toi, toi quand mon ame est en feu

Cette chanson parle d’amour et dit qu’il faut offrir de l’amour à ses proches.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :

A compter du lundi 4 mars

PINK FLOYD (1965-2014)

Pink Floyd est l’un des premiers groupe de rock progressif britannique. Il s’est formé en 1968 en Angleterre. Il est composé par Roger Waters (Basse), David Gilmour (Guitare), Syd Barett (Guitare), Richard Wright (Clavier), Nick Mason (Batterie).

Titre du morceau : Another Brick in The Wall

Date d’enregistrement : Avril et Novembre 1979

Studio d’enregistrement : Studio CBS

Producteur : Bob Ezrin, Pink Floyd

Auteur/Compositeur : Roger Waters

Paroles :

We don’t need no education
Nous ne souhaitons pas d’éducation
We don’t need no thought control
Ni que vous contrôliez nos pensées
No dark sarcasm in the classroom
Ni d’un sarcasme ténébreux dans les salles de classe
Teachers leave the kids alone
Professeurs laissez nos enfants tranquilles
Hey teachers leave the kids alone
Eh professeurs laissez nos enfants tranquilles
All in all it’s just another brick in the wall
Votre seul savoir n’est qu’une brique de plus dans un mur
All in all you’re just another brick in the wall
Après tout vous n’êtes qu’une brique de plus dans le mur

We don’t need no education
Nous ne voulons pas de votre éducation
We don’t need no thought control
Ni que vous contrôliez notre pensée
No dark sarcasm in the classroom
Ni d’un sarcasme ténébreux dans les salles de classe
Teachers leave the kids alone
Professeurs laissez nos enfants tranquille
Hey teachers Leave us kids alone
Eh professeurs laissez nos enfants tranquilles
All in all you’re just another brick in the wall
Après tout vous n’êtes qu’une brique de plus dans le mur
All in all you’re just another brick in the wall
Après tout vous n’êtes qu’une brique de plus dans le mur

Ce qui est étonnant, c’est que la carrière des Pink Floyd a démarré d’abord en France, puis ensuite, chez eux, en Angleterre et enfin aux États-Unis. Les adultes ne trouvent pas l’Éducation adaptée dans les lycées et les collèges. Certains s’y opposent mais ils sont obligés de respecter la loi. Mais ça ne veux pas dire que les professeurs qui travaillent dans l’Éducation ne sont pas contre la liberté.

 

A compter du lundi 11 février

MADNESS (1977-1986 / 1992-…)

Madness  est un groupe de ska Britannique créé en 1978 . Le ska est un style musical jamaïquain apparu à la fin des années 1950. Il se caractérise par une rythmique rapide et reconnaissable. Il est constitué par Graham McPherson (chant), Mike Barson (claviers), Chris Foreman (guitare), Lee Thompson (saxo, chant et cœur), Mark Badfeord (basse) et Dan Woodgate (batterie).

Titre du morceau : One Step Beyond

Date d’enregistrement : 1979

Studio d’enregistrement : Eden & TW Studios Londres

Producteur : Clive Langer, Alan Winstanley

Auteur/Compositeur: Prince Buster

Cette chanson est une reprise d’un titre du Jamaïquain Prince Buster, sans paroles.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 4 février

AC/DC (1973-…)

Le groupe ACDC est un groupe australien de hard blues. Il est formé d’Angus Young à la guitare solo, de Malcom Young à la guitare rythmique et aux chœurs, de Bon Scott au chant, de Cliff Williams à la guitare basse et de Phil Rudd à la batterie. ACDC veux dire courant alternatif / courant continu, en anglais. Ce serait en regardant un aspirateur que l’idée leur serait venue.

Titre du morceau : Highway To hell

Date d’enregistrement : Avril 1979

Studio d’enregistrement: Atlantic Records

Producteur : Robert Lange

Auteur/Compositeur: ACDC

Paroles :

Livin’ easy, livin’ free
Vivre facilement, vivre libre
Season ticket on a one way ride
Une place saisonnière pour un voyage sans retour
Asking nothing, leave me be
Ne demandant rien, laisse moi vivre
Taking everything in my stride
Tout prendre sur mon passage
Don’t need reason, don’t need rime
Je n’ai pas besoin de raisons, pas besoin de rime
Ain’t nothing I would rather do
Il n’y a rien que je préfère faire
Going down, for a time
M’enfoncer pour un moment
My friends are gonna be there too
Mes amis seront aussi là-bas

I’m on the highway to hell
Je suis sur la route de l’enfer
On the highway to hell
Sur la route de l’enfer
Highway to hell
La route de l’enfer
I’m on the highway to hell
Je suis sur la route de l’enfer

No more stop signs, speed limit
Plus de panneaux stop, de limitation de vitesse
Nobody’s gonna slow me down
Personne ne va me ralentir
Like a wheel gonna spin it
Comme une roue qui va tourner
Nobody’s gonna mess me around
Personne ne va m’en empêcher
Hey Satan, paid my dues
Hé Satan, j’ai payé ce que je dois
I’m playing in a rockin’ band
Je joue dans un groupe de rock
Hey Mamma, look at me
Hé Maman, regarde-moi
I’m on the way to the promised land
Je suis sur la route pour la terre promise

I’m on the highway to hell
Je suis sur la route de l’enfer
Highway to hell
La route de l’enfer
I’m on the highway to hell
Je suis sur la route de l’enfer
Highway to hell
La route de l’enfer

Ce morceau raconte l’histoire d’un homme qui ne se sent pas libre dans sa société : il veut pouvoir faire ce qu’il a envie.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :

A compter du lundi 28 janvier

TÉLÉPHONE (1976-1986 / 2015-2017)

Téléphone est un groupe de rock français apparu dans le milieu des années 1970. Le groupe est constitué par Jean-Louis Aubert (guitare et chant)

Louis Bertignac (guitare et chant), Corine Marienneau (basse et chant) et Richard Kolinka (batterie). Ils se sont séparés en 1986. Ensuite, Corine s’est fâchée avec les autres membres du groupe car elle a écrit un livre dans lequel elle raconte des anecdotes qui auraient dues rester secrètes. Ils se sont reformés le temps d’une tournée sans la bassiste en 2015 mais sous le nom des « Insus ».

Titre du morceau : Fait Divers

Date d’enregistrement : Février 1979

Studio d’enregistrement : Red Bus Studios, Advision Studio, Londres

Producteur : Martin Rushent

Auteur/Compositeur : Jean Louis Aubert

Paroles.

Elle avait à peine avalé ses quinze ans
Qui d’ailleurs lui restaient coincés dedans
Elle avait grandi arrosée par l’argent
On pousse vite chez ce genre de gens

Elle s’appelait Fait Divers
Une fleur fanée en plein hiver
Oh les dents sont plus dures que la chair
Tu sais ici ont n’aime que la pierre

Oh oh oh
Oh oh oh sauve toi

Elle avait les manières du grand monde
Devant sa télé fait le tour du monde
Mais son univers était un petit monde
Où se battaient tous les chagrins du monde

Elle causait plus à ses parents, non
Depuis une sombre histoire d’amant
Son père gueulait à sa mère « Tumens »
Pendant qu’eux s’cognaient
Fort elle criait « Maman »

Elle s’appelait Fait Divers
Dieu que cette fille était solitaire
Oh, les dents sont plus dures que la chair
Tu sais ici on n’aime que la pierre

Elle avait à peine avalé ses quinze ans
Qui d’ailleurs lui restaient coincés dedans
Qu’elle avala une boite de tranquillisants
Juste histoire de tuer le temps

Et en suivant son enterrement
Les gens ne comprenaient pas vraiment
Qu’ils avaient tué cet enfant
Au fond d’eux enterré depuis longtemps

Tuer l’enfant, tu es l’enfant
Tuer l’enfant qu’on a dedans
C’est ça l’auto-avortement
Reste le môme perdu comme avant
Dans le ventre d’un bon moment

Cette chanson parle d une adolescente qui s’est suicidée car elle ne s’aimait pas. Sa famille était riche mais ses parents ne s’intéressaient pas à elle. Elle se sentait exclue. Crache ton venin est le deuxième album studio du groupe Téléphone sorti le 2 avril 1979. Dans cet album, La Bombe Humaine consacre Téléphone comme le groupe de rock français le plus populaire et médiatisé de cette période.

Extrait diffusé en sonnerie :

 

Chanson en intégralité :

A compter du lundi 21 janvier

THE POLICE (1977-1986 / 2008)

The Police est un groupe de rock britannique populaire. Ils ont été classés 70ème dans la liste des 100 plus grands artistes de tous les temps du magazine Rolling Stone. Ils ont eu un succès international. Sting est au chant et à la basse, Stewart Copeland est le batteur, Andy Summers est à la guitare.

Titre du morceau : So Lonely

Date d’enregistrement : novembre 1978

Studio d’enregistrement : Surrey Sound Studios (Royaume-Uni)

Producteur : Stewart Copeland, Sting, Andy Summers

Auteur/Compositeur : Sting

Paroles :

Well someone told me yesterday
Quelqu’un m’a dit hier
That when you throw your love away
Que quand tu romps avec ton petit ami
You act as if you just don’t care
Tu agis comme si tu t’en moquais
You look as if you’re going somewhere
On dirait que tu vas quelque part
But I just can’t convince myself
Mais je ne peux me convaincre en aucune façon
I couldn’t live with no one else
Que je ne pourrais vivre sans personne d’autre
And I can only play that part
Et je ne peux que jouer ce rôle
And sit and nurse my broken heart
Ainsi que poser et soigner mon coeur brisé

So lonely
Tellement seul

Now no one’s knocked upon my door
Maintenant plus personne ne viendra frapper à ma porte
For a thousand years or more
Pour mille ans ou plus
All made up and nowhere to go
Tout a pris fin et il n’y a nulle part où aller
Welcome to this one man show
Bienvenu dans le spectacle d’un homme seul en scène
Just take a seat they’re always free
Prenez un siège ils sont toujours vides
No surprise no mystery
Pas de surprise ni de mystère
In this theatre that I call « my soul »
Dans ce théâtre que je surnomme « mon âme »
I always play the starring role
Je joue toujours le premier rôle

So lonely
Tellement seul

Cette chanson est la deuxième de l’album « Outlandos d’Amour ». Un homme a peur de se retrouver seul le reste de sa vie si sa petite amie le quitte.

Extrait diffusé en sonnerie :

 

Chanson en intégralité :

 

A compter du lundi 14 janvier

BLONDIE (1974-…)

Blondie est un groupe de rock américain originaire de New York form2 en 1974 par Debbie Harry au chant, Chris Stein (guitariste), Clem Burke à la batterie, Leigh Foxx, Matt Katz-Bohen, Tommy Kessler et Nigel Harrisson.

Titre du morceau : One Way Or Another

Date d’enregistrement : Juin 1978

Studio d’enregistrement : Record Plant Studios – New-York (États-Unis)

Producteur : Mike Chapman

Auteur/Compositeur: Debblie Harry, Nigel Harrison

Paroles :

One way or another, I’m gonna find ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te trouver  »
I’m gonna get ya’, get ya’, get ya’, get ya’
Je vais t’avoir « , Get Ya ‘, get ya’, get ya ‘
One way or another, I’m gonna win ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te gagner  »
I’m gonna get ya’, get ya’ ,get ya’, get ya’
Je vais t’avoir « , Get Ya ‘, get ya’, get ya ‘
One way or another, I’m gonna see ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te voir ‘
I’m gonna meet ya’, meet ya’, meet ya’, meet ya’
Je vais rencontrer ya ‘, rencontrer ya’, rencontrer ya ‘, te rencontrer  »
One day maybe next week, I’m gonna meet ya’
Un jour, peut-être la semaine prochaine, je vais te répondre  »
I’m gonna meet ya’, I’ll meet ya’
Je vais rencontrer ya ‘, je vais te répondre  »
I will drive past your house and if the lights are all down
Je vais passer devant votre maison et si les lumières sont tous en baisse

I’ll see who’s around
Je vais voir qui est autour de
One way or another, I’m gonna find ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te trouver  »
I’m gonna get ya’, get ya’, get ya’, get ya’
Je vais t’avoir « , Get Ya ‘, get ya’, get ya ‘
One way or another, I’m gonna win ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te gagner  »
I’ll get ya’, I’ll get ya’
Je vais Get Ya ‘, je vais t’avoir  »
One way or another, I’m gonna see ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te voir ‘
I’m gonna meet ya’, meet ya’, meet ya’, meet ya’
Je vais rencontrer ya ‘, rencontrer ya’, rencontrer ya ‘, te rencontrer  »
One day maybe next week ,I’m gonna meet ya’
Un jour, peut-être la semaine prochaine, je vais te répondre  »
I’ll meet ya’ ah
Je vais rencontrer ya ‘ah
And if the lights are all out I’ll follow your bus downtown
Et si les lumières sont tous hors je vais suivre votre centre bus
See who’s hangin’ out
Voyez qui hangin
One way or another, I’m gonna lose ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te perdre  »
I’m gonna give you the slip
Je vais vous donner le bordereau
A slip of the lip or another I’m gonna lose ya’
Un glissement de la lèvre ou d’une autre je vais te perdre  »
I’m gonna trick ya’, I’ll trick ya’
Je vais tromper toi « , je vais te tromper »
One way or another, I’m gonna lose ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te perdre  »
I’m gonna trick ya’, trick ya’, trick ya’, trick ya’
Je vais te tromper « , duper ya ‘, ya tromper », astuce ya’
One way or another, I’m gonna lose ya’
D’une façon ou d’une autre, je vais te perdre  »
I’m gonna give you the slip
Je vais vous donner le bordereau
I’ll walk down the mall, stand over by the wall
Je vais marcher dans le centre commercial, stand sur le mur
Where I can see it all, find out who ya’ call
Où puis-je voir tout cela, savoir qui appeler Ya ‘
Lead you to the supermarket checkout, some specials and rat food
Vous conduire à la caisse du supermarché, des promotions et de la nourriture chez le rat
Get lost in the crowd
Perdez-vous dans la foule
One way or another I’m gonna get ya’
D’une façon ou d’une autre je vais t’avoir  »
I’ll get ya’
Je vais t’avoir  »
I’ll get ya’, get ya’, get ya’, get ya’
Je vais t’avoir « , get ya ‘, get ya’, get ya ‘
Where I can see it all, find out who ya’ call
Où puis-je voir tout cela, savoir qui appeler Ya ‘

Bien qu’elle ne soit jamais officiellement sortie en single au Royaume-Uni et d’autres pays, la chanson reste l’une des chansons les plus populaires du groupe dans le monde entier.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 7 janvier

PATTI SMITH (1946-…)

Patti Smith est née le 30 décembre 1946 à Chicago (États-Unis). Sa mère a abandonné sa carrière de Jazz pour élever ses quatre enfants. Son père était danseur de claquettes. Patti Smith sort en 1975 son premier album Horses et obtiendra le prix Charles Cros. Elle est considérée comme la  « marraine » du mouvement punk.

Titre du morceau : Because The Night

Date d’enregistrement : 1977

Studio d’enregistrement : Record Plant Studios New York

Producteur : Jimmy Lovine

Auteur/Compositeur: Bruce Springsteen, Patti Smith

Paroles :

Take me now, baby, here as I am
Prend moi maintenant, bébé, ici tel que je suis
Hold me close, try and understand
Serre moi dans tes bras, essaie et comprend
Desire is hunger is the fire I breathe
Le désir est de la faim c’est le feu que je respire
Love is a banquet on which we feed
L’amour est un festin, auquel nous mangeons

Come on now, try and understand
Viens maintenant, essaie et comprend
The way I feel under your command
La manière dont je me sens sous ton commandement
Take my hand, come under cover
Prend ma main, viens à l’abri
They can’t hurt you now
Ils ne peuvent plus te blesser maintenant

Because the night belongs to lovers
Parce que la nuit appartient aux amants
Because the night belongs to lust
Parce que la nuit appartient au désir
Because the night belongs to lovers
Parce que la nuit appartient aux amants
Because the night belongs to us
Parce que la nuit nous appartient

Have I doubt, baby, when I’m alone
Ai-je des doutes, bébé, quand je suis seul
Love is a ring on the telephone
L’amour est une sonnerie de téléphone
Love is an angel, disguised as lust
L’amour est un ange, déguisé en désir
Here in our bed’til the morning comes
Ici dans notre lit jusqu’à ce que le matin arrive

Without love we sleep, with doubt the vicious circle turns a burns
Sans amour nous dormons avec des doutes le cercle vicieux
I believe in love too real to feel, take me now,
Je crois en un amour trop réel pour le sentir, prend moi maintenant,
Take me now
Prend moi maintenant

La chanson est d’abord enregistrée par Bruce Springsteen pendant les sessions de son album Darkness on the Edge of Town, mais il ne la garde pas car il trouve qu’il ne sait pas faire les chansons d’amour. Il la donne à son ami Jimmy Lovine qui travaille avec Patti Smith, en pensant que ça lui plaira. En effet, la chanteuse aime, et continue à écrire ses propres paroles.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :

 

A compter du lundi 10 décembre

IGGY POP (1947-…)

Iggy Pop est né le 21 avril 1947 à Muskegon (Michigan – Etats-Unis). Il commença sa carrière comme acteur. Il a été chanteur dans le groupe des Stooges. Ses concerts étaient réputés.Il joue du piano, de la guitare ou de la batterie. Addictif à la drogue, il a été sauvé par David Bowie qui a pris sa vie et sa carrière en main. Il commence sa carrière solo à la suite de cette rencontre.

Titre du morceau : Lust For Life

Date d’enregistrement : Août 1977

Studio d’enregistrement: RCA – Berlin (Allemagne)

Producteur : David Bowie

Auteur/Compositeur: Iggy Pop / David Bowie

Paroles :

Here comes Johnny Yen again
IEt revoilà Johnny Yen qui rapplique
With the liquor and drugs
Avec sa liqueur et ses drogues
And a flesh machine *
Et son sac à viande
He’s gonna do another strip tease
Il va encore faire un strip-tease

Hey man, where’d you get that lotion ?
Hé mec, d’où tu sors cette pommade ?
I’ve been hurting since I bought the gimmick
J’ai mal depuis que j’ai acheté le gadget
About something called love
A propos d’un truc qu’on appelle l’amour
Yeah, something called love
Ouais, un truc appelé l’amour
Well, that’s like hypnotising chickens*
En fait, c’est comme un kilo de dope hypnotique.

Well, I’m just a modern guy
En fait, je suis juste un mec nouveau (moderne)
Of course, I’ve had it in the ear before
Bien sur, j’en avais déjà entendu parler
‘Cause of a lust for life
A cause de la rage de vivre
I’m worth a million in prizes
Je vaux un million en prix
With my torture film
Avec mon film de torture
Drive a G. T. O.
Conduire une GTO
Wear a uniform
Porter un uniforme
All on government loan
Le tout prêté par le gouvernement
I’m worth a million in prizes
Je vaux un million en prix

Yeah, I’m through with sleeping on the sidewalk
Ouais, j’en ai fini de dormir sur le trottoir
No more beating my brains
J’arrête de me frapper les neurones
No more beating my brains
J’arrête de me frapper les neurones
With the liquor and drugs
A coup de liqueur et de drogues
With the liquor and drugs
A coup de liqueur et de drogues

Well, I’m just a modern guy
En fait, je suis juste un mec nouveau
Of course, I’ve had it in my ear before
Bien sûr que j’en avais déjà entendu parler
‘Cause, of a lust for life (lust for life)
I’ve got a lust for life (oooh)
J’ai la rage de vivre
Well, I’m just a modern guy
En fait, je suis juste un mec nouveau
Of course, I’ve had it in my ear before
Bien sûr, j’en ai déjà entendu parler
Well, here comes Johnny Yen again
Ouais, revoilà Johnny Yen qui rapplique
With the liquor and drugs
Avec sa liqueur et ses drogues
And a flesh machine
Et son sac à viande
I know he’s gonna do another strip tease
Je sais qu’il va encore faire un strip-tease.

Hey man, where’d ya get that lotion ?
Hé mec, d’où tu sors cette pommade ?
Your skin starts itching once you buy the gimmick
Ta peau se met à te démanger dès que t’achètes ce gadget
About something called love
A propos d’un truc qu’on appelle l’amour
Oh Love, love, love
Oh amour, amour, amour
Well, that’s like hypnotising chickens.
En fait, c’est comme un kilo de dope hypnotique.

Well, I’m just a modern guy
En fait je suis juste un mec nouveau
Of course, I’ve had it in the ear before
Bien sur qu’on m’en avait déjà parlé
And I’ve a lust for life (lust for life)
Et j’ai la rage de vivre (rage de vivre)
‘Cause I’ve a lust for life (lust for life)
Parce que j’ai la rage de vivre (rage de vivre)
Got a lust for life

Dans une chambre à Berlin, en écoutant le générique d’une émission, David Bowie écrit la mélodie. Les paroles évoquent l’addiction aux drogues et le désir de s’en sortir d’Iggy Pop.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :

A compter du lundi 3 décembre

FLEETWOOD MAC (1967-1995)

Fleetwood Mac est un groupe rock américano-britannique originaire de Londres au Royaume-Uni. Il est formé par le batteur Mick Fleetwood, Stevie Nicks au chant, Lindsey Buckingham à la guitare et au chant, Christine McVie aux claviers et John McVie à la basse. Cet album « Rumours » a été considéré comme une « usine à tubes » et a eu un immense succès commercial.

Titre du morceau : Dreams

Date d’enregistrement : Février 1977

Studio d’enregistrement: Californie (USA) – Warner Bros.

Producteur : Fleetwood Mac / Ken Caillat / Richard Dashut

Auteur/Compositeur: Stevie Nicks

Paroles :

Now here you go again, you say
You want your freedom
Well who am I to keep you down
It’s only right that you should
Play the way you feel it
But listen carefully to the sound
Of your loneliness
Like a heartbeat drives you mad
In the stillness of remembering what you had
And what you lost, and what you had, and what you lost

Thunder only happens when it’s raining
Players only love you when they’re playing
Say women they will come and they will go
When the rain washes you clean, you’ll know, you’ll know

Now here I go again, I see the crystal visions
I keep my visions to myself, it’s only me
Who wants to wrap around your dreams and,
Have you any dreams you’d like to sell?
Dreams of loneliness,
Like a heartbeat, drives you mad
In the stillness of remembering, what you had,
And what you lost and what you had and what you lost

Thunder only happens when it’s raining
Players only love you when they’re playing
Women, they will come and they will go
When the rain washes you clean, you’ll know

Thunder only happens when it’s raining
Players only love you when they’re playing
Say, women, they will come and they will go
When the rain washes you clean, you’ll know
You’ll know, you will know, you’ll know

Cette chanson raconte la fin d’une histoire d’amour. L’homme, semble-t-il, s’en va car il se sent prisonnier et veut retrouver sa liberté. Mais il y aura forcément d’autres rencontres.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :

A compter du lundi 26 novembre

TÉLÉPHONE (1976-1986 / 2015-2017)

Téléphone est un groupe de rock français apparu dans le milieu des années 1970. Le groupe est constitué par Jean-Louis Aubert (guitare et chant)

Louis Bertignac (guitare et chant), Corine Marienneau (basse et chant) et Richard Kolinka (batterie). Ils se sont séparés en 1986. Ensuite, Corine s’est fâchée avec les autres membres du groupe car elle a écrit un livre dans lequel elle raconte des anecdotes qui auraient dues rester secrètes. Ils se sont reformés le temps d’une tournée sans la bassiste en 2015 mais sous le nom des « Insus ».

Titre du morceau : Hygiaphone

Date d’enregistrement : 25 Novembre 2017

Studio d’enregistrement: Eden Studio, Londres

Producteur : Mike Thorne

Auteur/Compositeur: Jean Louis Aubert

Paroles :

Cache dans ton guichet
contreplaqué, aggloméré,
linoleum
Bureau des P & t
Toute la saint’journée
J’ai a te parler
J’veux un timbre a cent ball’ss
ou j’veux téléphoner
Donne moi plutôt un p’tit ticket
dore pour aller m’balader

Parlez
Parlez dans l’hygiaphone
T’as pas besoin d’sonner
Demande a l’interphone
Si t’as envie d’quelqu’un
Décroch’ton téléphone

Comme ça a s’regarder
chacun de chaque cote
On a l’air de mérous
coinces dans l’aquarium
Mais faudra qu’entre nous
je casse le plexiglas
Et qu’un jour, Mimi,
je te parle en face
Que j’te raconte l’histoire
du p’tit ticket troue
Qui n’a jamais vraiment marche
pour aller s’balader

Danse
Joue ton électrophone
Tas pas besoin d’gueuler
Demande au mégaphone
Bientôt au bout du fil
Tu n’auras plus personne

Danse !

Bientôt au bout du fil
Tu n’auras plus personne

C’est le premier tube du groupe. A la sortie de l’album, il y a eu un malentendu car il est uniquement signé Jean Louis Aubert, contrairement aux autres albums de Téléphone qui régleront le problème et seront signés par l’ensemble des membres.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :

A compter du lundi 19 novembre

THE CLASH (1976-1986)

The Clash est né en 1976 à Londres. Le groupe est composé de quatre musiciens : Joe Strummer et Mick Jones à la guitare et au chant, Paul Simonon à la basse et le batteur, Terry Chimes. Ils sont les premiers à avoir créer la musique punk dans les années 1970 avec les Sex Pistols.

Titre du morceau : London’s Burning

Date d’enregistrement : 8 avril 1977

Studio d’enregistrement: CBS

Producteur : Mickey Foote

Auteur/Compositeur: Joe Strummer / Mick Jones

Paroles :

London’s burning ! London’sburning ! Londres est en flamme, Londres est en flamme

All across the town, all across the night
Par delà la ville, au delà de la nuit
Everybody’s driving with full headlights
Tout le monde conduit les phares grands allumés
Black or white turn it on, face the new religion
Noirs ou blancs l’allume, face à la nouvelle religion
Everybody’s sitting ’round watching television !
Tout le monde est assis devant la télévision

London’s burning with boredom now
Londre est en flamme avec l’ennui maintenant
London’s burning dial 99999
Londre est en flamme appelle le 99999

I’m up and down the Westway, in an’ out the lights
Je déambule dans Westway, passant de l’ombre à la lumière
What a great traffic system – it’s so bright
Quel beau système routier – c’est si clair
I can’t think of a better way to spend the night
Je ne connaît pas de meilleur façon de s’occuper la nuit
Then speeding around underneath the yellow lights
Puis je m’élance sous des lumières jaunes

London’s burning with boredom now
Londres est en flamme avec l’ennui maintenant
London’s burning dial 99999
Londres est en flamme appelle le 99999

Now I’m in the subway and I’m looking for the flat
Maintenant je suis dans le métro et je regarde le pays
This one leads to this block, this one leads to that
Celui ci se dirige vers ce bloc, celui là se dirige vers ça
The wind howls through the empty blocks looking for a home
Le vent hurle à travers les blocs vides cherchant une maison
I run through the empty stone because I’m all alone
Je cours à travers les pierres vides car je suis tout seul

London’s burning with boredom now…
Londres est en flamme avec l’ennui maintenant
London’s burning dial 99999
Londres est en flamme appelle le 99999

Cette chanson est très provocatrice : elle critique la société anglaise. Les Clash ont l’ambition de faire bouger l Angleterre.

Extrait diffusé en sonnerie :

 

Chanson en intégralité :

 

A compter du lundi 12 novembre

JACQUES HIGELIN (1940-2018)

Jacques Higelin se lance très tôt dans le métier d’acteur puis il arrête pour se lancer dans la musique. Il devient auteur, compositeur et interprète français. Multi instrumentiste (guitare, piano, basse, banjo…), il garde des contacts réguliers avec le théâtre, il obtient un succès grandissant.

Titre du morceau : Je Veux Cette Fille

Date d’enregistrement : Août 1976

Studio d’enregistrement: Ferber (Paris) et maison particulière

Producteur : Pathé / EMI

Auteur/Compositeur: Jacques Higelin

Paroles :

Je veux cette fille
Cette fille qui était avec moi
Je veux cette fille
Cette fille
Comprenez-moi
Quand je suis entré avec elle
Elle avait un p’tit coup dans l’aile
Et maintenant, je ne sais plus, je ne sais pas
Où est cette fille
Cette fille qui était avec moi

Quand on s’est pointé dans cette boîte
Y’avait l’ambiance, genre hall de gare
Les frangines avaient la peau moite
Tous les mecs nageaient dans l’coltard
Au type qui flippait dans l’entrée j’ai dit :
« Eh, tu l’as pas vue passer mec ? »
Et comme c’t’abruti m’répond : « Qui ça ? »
Cette fille, cette fille qui était avec moi.
Mais les gars, je veux cette fille

Cette fille qui était avec moi
Oh je veux cette fille, cette fille
Trouvez-la moi
J’vous préviens qu’si elle n’est pas là
D’ici un quart d’heure, je fais un malheur
Je veux cette fille, cette fille
Que je ne connais même pas
« Eh dis donc qu’est c’qui veut ce type, qu’est c’qu’il a ?
Oh t’occupe, retourne au bar, allez dégage?

Il veut cette fille
Cette fille qui était avec lui
Il veut cette fille
Cette fille
Trouvez-la lui
Il veut cette fille
Cette fille
Ce soir et dans son lit.

Elle raconte une histoire de rencontre entre un garçon et une fille dans une soirée. C’est un blues en français.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 5 novembre

MINTXORIAK (1976-1996)

Niko Etxart a découvert le rock à Paris où il a passé son enfance. En 1972, Niko Etxart forme Mintxoriak qui tournera en pays basque durant près de 20 ans à raison de 170 concerts par an. Il choisit de faire une carrière artistique en Pays Basque, dans le registre rock’n roll et dans sa langue maternelle, l’euskara.

Titre du morceau : Rock Euskadin

Date d’enregistrement : 1976

Studio d’enregistrement : Estudios Elkar

Producteur : Elkar

Auteur/Compositeur: Niko Etxart

Paroles :

Rock Euskadin

Mintxoriak

Ez da ez galpean begi

Behar naiz ihes jarraiki

Come on

Partitzeko bai goizegi

Joka dezagun azkarki

Come on

Rock Euskadin x3

Hitzekin Boogie Boogie

Konten zaitut mugi mugi

Come on

Xalak itzaz ihes egin

Erritma ez da gogorregi

Come on

Rock Euskadin x2

Rock Euskadin gaur

Rock Euskadin x2

Rock Euskadin gaur

Gaur,

Gaur!!

Rock Euskadin x3

Poltsosez manalarareik

Orokorri gitarra reiki

Come On

Balalalalala yeah yeah

Balalalalala segi

Come on

Rock Euskadin x2

Ez da ez galpean begi

Partitzeko bai goizegi

Come on

Rock Euskadin x2

Rock Euskadin gaur

Rock Euskadin gaur

Rock Euskadin x2

Rock Euskadin gaur

Rock Euskadin x2

Rock Euskadin gaur

Rock Euskadin x2

Rock Euskadin gaur

Rock Euskadin x2

Rock Euskadin gaur

Gaur, Gaur…

Niko Etxart popularise le genre : c’est la naissance du rock d’expression basque, accepté spontanément par la jeunesse. Un rock qui se spécifie par son attachement aux traditions (références aux instruments traditionnels).

Merci à Mme Rodriguez-Mondragon pour sa transcription des paroles que l’on n’a pas pu trouver dans nos recherches.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :

A compter du lundi 15 octobre

BRUCE SPRINGSTEEN (1949-…)

 

Bruce Springsteen est un chanteur et compositeur nord américain. Il est l’un des artistes ayant vendu le plus d’albums aux États-Unis avec 64 millions d’albums écoulés. Il en a vendu plus de 130 millions dans le monde selon le classement du magazine Rolling-Stone.

Titre du morceau : Thunder Road

Date d’enregistrement : 25 août 1975

Studio d’enregistrement : The Record Plant – New York

Producteur : Bruce Springsteen, John Landau

Auteur/Compositeur: Bruce Springsteen

Paroles :

The screen door slams, Mary’s dress waves
Like a vision she dances across the porch as the radio plays
Roy Orbison singing for the lonely
Hey, that’s me and I want you only
Don’t turn me home again, I just can’t face myself alone again
Don’t run back inside, darling, you know just what I’m here for
So you’re scared and you’re thinking that maybe we ain’t that young anymore
Show a little faith, there’s magic in the night
You ain’t a beauty but, hey, you’re alright
Oh, and that’s alright with me

You can hide ‘neath your covers and study your pain
Make crosses from your lovers, throw roses in the rain
Waste your summer praying in vain
For a savior to rise from these streets
Well now, I ain’t no hero, that’s understood
All the redemption I can offer, girl, is beneath this dirty hood
With a chance to make it good somehow
Hey, what else can we do now?
Except roll down the window and let the wind blow back your hair
Well, the night’s busting open, these two lanes will take us anywhere
We got one last chance to make it real
To trade in these wings on some wheels
Climb in back, heaven’s waiting on down the tracks

Oh oh, come take my hand
We’re riding out tonight to case the promised land
Oh oh oh oh, Thunder Road
Oh, Thunder Road, oh, Thunder Road
Lying out there like a killer in the sun
Hey, I know it’s late, we can make it if we run
Oh oh oh oh, Thunder Road
Sit tight, take hold, Thunder Road

Well, I got this guitar and I learned how to make it talk
And my car’s out back if you’re ready to take that long walk
From your front porch to my front seat
The door’s open but the ride ain’t free
And I know you’re lonely for words that I ain’t spoken
But tonight we’ll be free, all the promises’ll be broken

There were ghosts in the eyes of all the boys you sent away
They haunt this dusty beach road in the skeleton frames of burned-out Chevrolets
They scream your name at night in the street
Your graduation gown lies in rags at their feet
And in the lonely cool before dawn
You hear their engines rolling on
But when you get to the porch, they’re gone on the wind
So Mary, climb in
It’s a town full of losers, I’m pulling out of here to win

La chanson parle d une histoire d’ amour entre une fille et un garçon. L’homme est fou amoureux de la femme mais elle le repousse. Il lui propose de partir avec elle, sur la route du tonnerre, loin vers la plage.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 8 octobre

QUEEN (1970-1991)

Queen était le plus grand groupe de rock britannique de l’histoire. Même après la mort de Freddie Mercury en 1991, Queen garde de très nombreux admirateurs dans le monde entier. Le groupe est formé par Brian May (guitare), John Deacon (basse ), Roger Taylor (batterie) Freddie Mercury (chant et piano).

Titre du morceau : Bohemian Rhapsody

Date d’enregistrement : août 1975

Studio d’enregistrement: Sarm – Londres

Producteur : Roy Thomas Baker, Queen

Auteur/Compositeur: Freddie Mercury

Paroles :
Is this the real life ?
Is this just fantasy?
Caught in a landslide
No escape from reality
Open your eyes
Look up to the skies and see
I’m just a poor boy, I need no sympathy
Because I’m easy come, easy go

Anyway the wind blows, doesn’t really matter to me, to me

Mama, just killed a man
Put a gun against his head
Pulled my trigger, now he’s dead
Mama, life had just begun
But now I’ve gone and thrown it all away
Mama, ooo
Didn’t mean to make you cry
If I’m not back again this time tomorrow
Carry on, carry on, as if nothing really matters

Too late, my time has come
Sends shivers down my spine
Body’s aching all the time
Goodbye everybody I’ve got to go
Gotta leave you all behind and face the truth
Mama, ooo (anyway the wind blows)
I don’t…

La chanson Bohemian Rhapsody est un opéra rock. Elle est tantôt a capella, tantôt hard-rock et il n’y a pas de refrains. Elle a eu un énorme succès commercial. Elle raconte l’histoire de quelqu’un qui ne se soumet pas aux règles de la société.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 1er octobre

SUPERTRAMP (1969-1982)

Supertramp est un groupe de rock progressif anglais comme les Pink Floyd. Il est composé de Rik Davies, Roger Hodgson (guitare), Dougie Thomson (basse), Bob Siebenberg (batterie) et John Helliwell (saxophone, clarinette et flûte, occasionnellement claviers et chœur).

Titre du morceau : School

Date d’enregistrement : septembre 1974

Studio d’enregistrement: Ramport et Scorpio à Londres

Producteur : Ken Scott, Supertramp

Auteur/Compositeur : Rik Davies et Roger Hodgson

Paroles :
I can see you in the morning when you go to school
Don’t forget your books, you know you’ve got to learn the
golden rule
Teacher tells you stop your play and get on with your work
And be like Johnnie too-good, don’t you know he never shirks
He’s coming along

After School is over you’re playing in the park
Don’t be out too late, don’t let it get too dark
They tell you not to hang around and learn what life’s about
And grow up just like them, won’t you let it work it out

And you’re full of doubt

Don’t do this and don’t do that
What are they trying to do
Make a good boy of you
Do they know where it’s at
Don’t criticise, they’re old and wise
Do as they tell you to
Don’t want the devil to
Come and put out your eyes
Maybe I’m mistaken expecting you to fight
Or maybe I’m just crazy, I don’t know wrong from right
But while I am still living I’ve just got this to say
It’s always up to you if you want to be that
Want to see that
Want to see it that way
You’re coming along

Crime Of The Century est le troisième album de Supertramp. C’est une chanson acide qui critique le système scolaire britannique.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 24 septembre

PINK FLOYD (1965-2014)

Pink Floyd est l’un des premiers groupe de hard rock britannique. Il s’est formé en 1968 en Angleterre. Il est composé par Roger Waters (Basse), David Gilmour (Guitare), Syd Barett (Guitare), Richard Wright (Clavier), Nick Mason (Batterie).

Titre du morceau : Money

Date d’enregistrement : mars 1972

Studio d’enregistrement: Abbey Road (Londres)

Producteur : Pink Floyd

Auteur/Compositeur: Roger Waters

Paroles :
Money, get away
Get a good job with more pay and you’re OK
Money, it’s a gas
Grab that catch with both hands and make a stash
New car, caviar, four star dreaming
Think I’ll buy a football team


Money get back
I’m all right Jack keep your hands off my stack
Money, it’s a hit
Don’t give ma that do goody good bullshit


I’m in the hi-fidelity first class travelling set
And I think I need a Lear jet

Money, it’s a crime
Share it fairly, but don’t take a slice of my pie
Money, so they say
Is the root of all evil today

Ce qui est étonnant, c’est que la carrière des Pink Floyd a démarré d’abord en France, puis ensuite, chez eux, en Angleterre et enfin aux États-Unis. Et cet album est d’abord sorti aux États-Unis puis en Angleterre… Money est présent dans l’album « Dark Side Of The Moon ». C’est la seule chanson de l‘album à avoir atteint le top 20 des classements américains.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 17 septembre

DEEP PURPLE (1968-…)

Deep Purple est l’un des premiers groupe de hard rock britannique. Il s’est formé en 1968 en Angleterre. Au cours de ses cinquante ans d’existence, le groupe a toujours été constitué de cinq musiciens mais ils ont changé de nombreuses fois. Pour cet album, il y avait Ian Gillan : chant, harmonica, Ritchie Blackmore : guitare, Roger Glover : basse, Ian Paice : batterie, percussions, Jon Lord : orgue Hammond B3, piano

Titre du morceau : Smoke on the water

Date d’enregistrement : mars 1972

Studio d’enregistrement : décembre 1971

Producteur : Deep Purple

Auteur/Compositeur : Deep Purple

Paroles :

We all came out to Montreux
On the Lake Geneva shoreline
To make records with a mobile
We didn’t have much time
Frank Zappa and the Mothers
Were at the best place around
But some stupid with a flare gun
Burned the place to the ground
Smoke on the water, fire in the sky

They burned down the gambling house
It died with an awful sound
Funky Claude was running in and out
Pulling kids out the ground
When it all was over
We had to find another place
But Swiss time was running out
It seemed that we would lose the race
Smoke on the water, fire in the sky

We ended up at the Grand Hotel
It was empty cold and bare
But with the Rolling truck Stones thing just outside
Making our music there
With a few red lights and a few old beds
We make a place to sweat
No matter what we get out of this
I know we’ll never forget
Smoke on the water, fire in the sky

Le morceau est dans l’album Machine Head. Il est célèbre pour son riff de guitare. Un riff est une courte phrase musicale répétée plusieurs fois.

Chanson en intégralité :

Extrait diffusé en sonnerie :

A compter du lundi 10 septembre

ARETHA FRANKLIN (1942-2018)

Aretha Franklin est née le 25 Mars 1942 à Memphis (Tennessee – Etats-Unis) et est décédée le 16 août 2018. Elle est surnommée la «Reine de la Soul» (Queen of Soul). Elle a commencé à enregistrer avec ses sœurs à l’âge de 14 ans. C’est une chanteuse de gospel (chant d’église), de soul, de funk, de jazz et de rhythm and blues.

Titre du morceau : Think

Date d’enregistrement : 2 mai 1968

Studio d’enregistrement: Atlantic Records (New-York)

Producteur : Jerry Wexler

Auteur/Compositeur: Aretha Franklin / Teddy White

Paroles :

You better think (think)
Think about what you’re trying to do to me
Think (think, think)
Let your mind go, let yourself be free

Let’s go back, let’s go back
Let’s go way on, way back when
I didn’t even know you
You couldn’t have been too much more than ten (just a child)
I ain’t no psychiatrist, I ain’t no doctor with degrees
But, it don’t take too much high IQ’s
To see what you’re doing to me

You better think (think)
Think about what you’re trying to do to me
Yeah, think (think, think)
Let your mind go, let yourself be free

Oh, freedom (freedom), freedom (freedom)
Oh, freedom, yeah, freedom
Freedom (freedom), oh oh freedom (freedom)
Freedom, oh freedom

Hey, think about it, think about it

There ain’t nothing you could ask
I could answer you but I won’t (I won’t)
But I was gonna change, but I’m not
If you keep doing things I don’t

You better think (think)
Think about what you’re trying to do to me
Think (think)
Let your mind go, let yourself be free

People walking around everyday
Playing games, taking scores
Trying to make other people lose their minds
Ah, be careful you don’t lose yours, oh

Think (think)
Think about what you’re trying to do to me, ooh
Think (think)
Let your mind go, let yourself be free

You need me (need me)
And I need you (don’t you know)
Without eachother there ain’t nothing people can do, oh

Think about it, baby (What are you trying to do me)
Yeah, oh baby, think about it now, yeah
(Think about, forgiveness, dream about forgiveness)
To the ball, forgiveness
Think about it baby
To the ball, forgiveness
To the ball, forgiveness

Cet extrait est une version des Blues Brothers interprétée pat la Reine de la Soul.

Extrait diffusé en sonnerie :

Chanson en intégralité :